Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Et ailleurs ?

Les sites des collectifs

Dans l’Aude, le 13/09/2018 : le projet d’implantation d’une centrale d’enrobés à chaud est abandonné à Ferrals les Corbières/Lézignan-Corbières grâce à la mobilisation d’un collectif. Le site du collectif.


Dans le Var, le 10/10/2018 : victoire du collectif AFNO contre la centrale ECOPOLE Capitou à Fréjus. Le tribunal administratif de Toulon annule les trois autorisations préfectorales données par le préfet du Var en date du 23 décembre 2015 mettant à l’arrêt les usines de bitume, de béton et de concassage (dont l’activité avait démarré en décembre 2017). Le site du collectif.


Dans les Vosges, l’Association de protection de l’environnement de Saint-Etienne lès Remiremont est reconnue d’intérêt général en décembre 2018. Visitez site de l‘association. Autre lien.

Et quand la presse en parle !


A Bouguenais. Projet d’implantation d’une usine usine d’enrobé.

12 décembre 2020, par l’article de Presse Océan relate que ses permis de construire ont été rejetés. Les opposants sont soutenus par 3 maires et 2 élus départementaux.

Le 08 janvier 2020, Presse Océan a consacré deux pleines pages (en téléchargement ci-dessous) à la réaction d’un collectif d’habitants de Bouguenais qui exprime de vives inquiétudes face aux risques que représente l’implantation d’une production de goudron sur leur commune. En réponse, la société COLAS rétorque : « Le site moderne sera équipé d’un tunnel de chargement pour confinement des odeurs. Un filtre à charbon actif pour traiter les évents de cuve sera prévu« .

Le site du collectif STOP USINES BITUME

Notons que RIEN de significatif n’a été fait par la centrale d’enrobés de Montaigu en la matière depuis son implantation.

28/04/2018  et 06/05/2013 par Sud-Ouest. « Saint-Rogatien (Charente-Maritime) « …deux nouveaux cas de leucémie ont été détectés. Les rejets atmosphériques de l’usine d’enrobé sont toujours pointés du doigt…« 

Vosges matin: « Un bitume pas si inoffensif« 
« Un rapport de l’agence nationale de sécurité sanitaire reconnaît l’existence d’un risque sanitaire associé à une exposition aux liants bitumineux. Une société d’enrobage à chaud basée à Saint-Etienne-lès-Remiremont est dans le viseur d’une l’association de protection de l’environnement.« 

L’Express : « Pollution de l’air: faut-il lever le voile ? » « …des dizaines de collectifs français interpellent depuis des années les Maires et les Préfets qui appliquent à la lettre la législation relative aux usines de bitume mais sans toutefois disposer d’informations scientifiques sérieuses… « ...Les fumées de bitumes renferment 10 000 substances environ et les effets de ces cocktails, pour la plupart encore mal connus, ne sont pas négligeables » précise l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) dans son rapport de septembre 2013… »

Et les organismes officiels !

Publié le 19/10/2016 par l‘ANSES – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail 
Exposition aux bitumes. « Le travail de l’Agence a permis de conclure à un risque sanitaire pour les travailleurs exposés aux liants bitumineux et à leurs émissions« 

Le 24/07/2018 : Question / réponse à l’assemblée nationale. On y lit « …malgré son aval des autorités environnementales et sanitaires, la question de la pollution est bien présente. Même raccordé au gaz, supposé moins polluant, l’usine dégagera, selon les experts, des polluants extrêmement toxiques et cancérigènes. Sur de nombreux sites de production de bitume, les témoignages affluent pour constater les ravages en matière de santé publique, maladies auto-immunes, cancers et il existe aussi un risque cumulatif qui n’est pas évalué aujourd’hui« 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close